Haftling







Elimination
Sa genèse : Cette composition fragmentaire a nécessité 6 mois de travail après une élaboration et une maturation intellectuelle de près de 8 ans.

Quelques explications : Elle se présente sous la forme de 9 fragments de croix gammées déstructurées qui montrent en leur cœur,
 l'horreur du système concentrationnaire.
Dans la mise au point de cette composition fragmentaire, des techniques modernes et de pointe ont été utilisées.

On peut y voir la continuité du rapport à la technique dans la perpétuation de la Mémoire.
Alors que la technique et le système rationnel technicien étaient au cœur de cette déréliction,
je montre aussi que la technique peut-être à la fois, un vecteur de l'inhumain et un vecteur de transmission de la Mémoire.
C'est l'homme seul qui a le choix de son utilisation.






Chaque fragment est composé de 12 blocks. Chaque block est occupé par 1632 fois le même personnage.
Ce personnage est issu d'un modeleur volumique numérique. Il est neutre et sans signe distinctif.

De chaque block sont extraits 16 personnages.
En enlevant 11 à la somme totale des personnages de la composition, particulièrement dans le block 30,
ces indications permettent d'identifier le numéro d'un déporté assigné à ce même block 30.
Couture détail
L'identification se fait ainsi :
Nombres de personnes au total :
    1632x12x9 = 176256     La déportation de masse
Nombres de personnes enlevées :
    16x12x9 = 1728     Les différentes sélections
Résultat obtenu :
    176256 - 1728 = 174528
Elimination des onze derniers dans le bloc 30 :
    174528 - 11 = 174517     L'interrogation des survivants
        
Ce numéro est le numéro de Primo LEVI
    174517





Les différents blocks sont cousus entre eux par des fils barbelés ou des fils de fer.
Ils ont été préalablement encollés mais le temps doit tout décoller et seuls les fils d'acier tiendront l'ensemble.
Les blocks sont séparés entre eux par un amalgame de cendres et de terre.
Cela rappelle que Auschwitz est le plus grand cimetière juif sans aucune tombe. Les cendres ont été mélangées à la terre.


Cette composition fragmentaire est le véhicule de plusieurs messages et interrogations que je veux vous soumettre.
Chacun pourra ensuite interpréter et s'approprier ce qu'il a devant lui en fonction de son histoire, de son ressenti.
Pour aller plus loin dans la perception de ce que vous voyez, il faut prendre le temps de lire : " Si c'est un homme " de Primo LEVI.








Ce travail long et curieux par sa forme, met en éveil des moments de la vie des camps. L'organisation industrielle de l'extermination des hommes.
La systématisation et la normalisation des rapports humains, la dépersonnalisation des identités, la négation de l'individu, la désindividualisation.

Dans l'acte créatif se sont manifestées aussi de grandes interrogations. Pour l'obtention du numéro final, il a fallu que j'élimine 16 personnages par blocks.
Vous remarquerez le caractère systématique de l'élimination et son caractère aléatoire. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, je n'ai pas éliminé les personnes des blocks.
Elles font partie des survivants. Vous remarquez que certains sont absents à cause de la construction. A ce moment précis, nous pouvons nous interroger sur le processus
du choix de l'homme pour ses actes futurs. Son choix conditionne ici la vie ou la mort.
Primo Levi s'est toujours interrogé sur le pourquoi de sa survie. On pourra alors s'interroger sur la présence du numéro 174517 dans le block 30.
Suivant la logique implacable que je me suis imposé, il n'aurait pas du être présent sur la composition puisqu'il en est sorti.
J'ai préféré le laisser pour montrer comment un survivant ne peut oublier et comment il vit tous les jours avec ce que j'appelle " l'ultime innommable ".


Vous aurez remarqué aussi que des chiffres apparaissent de temps en temps. Ils mettent l'accent sur la négation de l'individu.
L'identification se faisait par un numéro qu'il fallait apprendre très vite sous peine d'être sévèrement puni.
Le caractère universel du chiffre interroge sur son utilisation.
Il en va de même de la rationalité à laquelle nous sommes tant attachés.


De sa mise au point jusqu'à sa réalisation, cette composition est le fruit d'un système de pensée rationnel volontairement ultra-rationaliste.
Rien n'est laissé au hasard.

 
Comme je l'évoque plusieurs fois dans cette exposition, de multiples autres interrogations peuvent surgir.
Ce sont les vôtres et elles permettent de chercher à comprendre tous ensembles.
Parce que vous êtes les vecteurs de cette mémoire, c'est aussi dans une interprétation plus personnelle que se trouvera renforcé Notre Travail de Mémoire.
        

© Photo Patrick Massaïa
Association Fragments     Actualités Expositions / Conférences Partenaires ContributionsBibliographie visuelleAccueil